Chez MrSerge91 & Vos Poules
Bienvenue et bonne visite sur le Forum Chez MrSerge91 / Forum d'entraide AVICOLE.

Visiteurs: Pour ceux qui souhaitent poser une seule question {sans s'inscrire}, voir "Le coin des invités".
Il y aura toujours des réponses à vos questions.

Les visiteurs peuvent poser {des sujets ou répondre} dans:
"Le coin des invités" / "Vos annonces" / "Coin cuisine".

Pour poster dans les autres rubriques, cliquez sur [S'enregistrer]

Tout le forum et son contenu {Sujets, images, vidéos et liens}, est visible en tant que visiteur.

Familles des Hyménoptères et cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

  • 1

Familles des Hyménoptères et cie

Message  Gregpoule le Jeu 9 Aoû 2018 - 19:39

Depuis longtemps, je n'ai pas fait de sujet intéressant, en voici un super sur les familles des guêpes et des abeilles, de quoi vous donnez de la lecture rire moqueur

Ce n'est un ré capte, certaines choses proviennent de mon écriture mais d'autre sont pioché sur divers sites.

Les guêpes:

Elles sont nombreuses, beaucoup de sous famille mais avant tout elle fait partie de la famille des Hyménoptères.

Il existe deux sortes de guêpes:

-les guêpes solitaires qui vivent et elles travaillent seule, elles ne vivent donc pas en colonie.Toutes les guêpes solitaires adultes sont fertiles. Ce sont souvent des guêpes parasitaires qui pondent leur œuf dans d'autre insectes en se développant au détriment de celui ci.

-Les guêpes sociales qui eux vivent en colonie. Toutes construisent un nid, plus ou moins élaboré, pouvant contenir en fin de saison plusieurs milliers d'individus.
Elles ont une hiérarchie très ciblée avec une reine fertile et des ouvrières non fertiles, seule quelques mâles et femelles seront fertile à une période donnée pour les futur colonie à venir.

Il y a plusieurs espèce de guêpes en France:


Le nid:
Leur nid est celui que l'on connaît généralement en "papier mâché" marron. La guêpe fabrique cette pâte à papier en mélangeant sa salive avec de la cellulose (principal constituant du bois) qu'elle récolte en rognant de façon très superficielle du vieux bois et de l'écorce de jeunes rameaux. Leur nid peut se trouver quasiment n'importe où, occupant tout ou partie du volume disponible, tout en épousant les formes du support.

Cycle de développement:

Au printemps, une femelle fécondée l'année précédente que l'on va appeler improprement la reine, fonde une nouvelle société. Elle choisit un emplacement et commence la construction des premières alvéoles du nid. Elle y dépose les premiers œufs et élève les larves qui en sortent.
Après nymphose, ces larves deviennent des ouvrières stériles qui poursuivent la construction du nid et approvisionnent la colonie. La reine, elle, se consacre alors exclusivement à la ponte.
A la fin de l'été, les œufs donnent des mâles et des femelles fertiles qui seront fécondées.
Aux premiers froids, le nid périclite et toute la colonie disparaît ; seules les femelles fécondées hivernent dans un abri naturel.

Piqure d'une guêpe:
es insectes sont piqueurs : Toutes ces guêpes peuvent piquer en injectant un venin à l'aide de leur aiguillon. Contrairement aux abeilles qui perdent leur aiguillon après avoir piqué, les guêpes sont capables d'utiliser plusieurs fois de suite cet aiguillon. L'abeille est capable de retirer son dard du corps d'autres insectes, mais les barbes de lancettes le font s'ancrer profondément dans la peau humaine. De ce fait, l'extrémité de l'abdomen se déchire littéralement, laissant le dard en place. Chez les guêpes, les barbes sont cependant plus petites, ce qui leur permet facilement de retirer leur dard et de l'utiliser à nouveau.(sauf les mâles). Elles utilisent leur aiguillon pour injecter leur venin et sont susceptibles de piquer plusieurs fois.
Ces piqûres très douloureuses peuvent, selon leur localisation, (gorge, cou ...) provoquer des œdèmes entraînant un étouffement parfois mortel.

Rôle:

Elle a un rôle essentiel à la planète, elle régule les nuisance d'autres insectes (mouches, moustique...) car elle s'attaquera à ceux-ci pour pouvoir nourrir leur larve.


Source sur divers choses : https://guepes.fr/guepe-nid-de-guepes.htm

Frelon:

Les frelons font aussi partie de la famille des Hyménoptères.

Ils vivent en colonie avec le même fonctionnement que celle d'une colonie de guêpe.

Il existe deux sortes de frelons en France donc l'une dangereuse pour les abeilles.





Elles ont le même fonctionnement que les guêpes donc vous référez au sujet des guêpes.

Avertissement !!!!
La frelon asiatique est un fléau pour les abeilles, il peut être très dangereux avec nous, donc faite très attention à vous près un nid de frelon asiatique.

Les abeilles:



L'abeille est reconnaissable notamment à ses poils branchus. En France, on compte 6 familles, 15 sous-familles et plus de 50 genres, pour près de 950 espèces d'abeilles et sans doute plus de la moitié en région méditerranéenne
- Apis mellifera, Abeilles à miel, les plus communes en France
- Les xylocopes ou abeilles charpentières de grosses abeilles noires violacées.
- Les andrènes ou abeilles des sables comptent plus de 150 espèces en France
- Les Lasioglossum (Halictidae) et leurs colonies dans les sols damés.
- Les mégachiles ( Megachile spp.) ou abeilles coupeuses de feuilles .
- Les bourdons, de grosses abeilles sociales aux colonies annuelles.
- Les  abeilles coucous , qui parasitent les réserves des larves d'autres espèces.

Piqure d'une abeille:

En cas de piqûre d'abeille,Comment enlever un dard il faut enlever le dard doucement sans appuyer sur la poche à venin en grattant avec le dos d'un couteau ou d'un autre objet tranchant tout droit à travers le dard. Ne pas utiliser de pince à épiler car elle presserait le sac à venin et augmenterait la quantité de venin libéré dans la plaie. Nettoyer la zone piquée à l'eau et au savon. Placer de la glace enveloppée dans un gant de toilette ou autre et l'appliquer sur la piqûre pendant 10 minutes. Si nécessaire, un antihistaminique peut être appliqué pour aider à réduire les démangeaisons ou bien tamponner la piqûre avec du vinaigre ou à défaut d'une crème calmante. Au cours des prochains jours, surveiller la piqûre et regarder si des signes d'infection ne surviennent pas, tels que l'augmentation des rougeurs, gonflement, ou douleur.
En cas de réaction urticarienne ou d'œdème qui s'étend ou une gêne respiratoire, se rendre sans tarder chez un médecin ou à l'hôpital.

Par rapport à la guêpe, l'abeille meurt quand elle pique un humain.

Les abeilles produisent du miel grâce au nectar qu'elles récoltent sur les fleurs. Pour cela, elles le portent dans leurs laves en attendant qu'elles arrivent à la ruche.

À l'intérieur d'une colonie, il y a division du travail et ces différentes activités sont effectuées par des ouvrières d'âges différents. Au cours de sa vie, une ouvrière change de tâche.

En été, la vie d'une ouvrière est brève (5 à 6 semaines) et elle occupe les postes suivants au cours de sa vie :

- nettoyeuse : 24 heures après sa « naissance » (mue imaginale), elle nettoie les alvéoles libérés à la suite des éclosions.
- nourrice : à partir du 4e jour, elle nourrit les larves âgées ; au 6e jour, elle nourrit les larves jeunes avec la gelée royale qu'elle est capable de régurgiter.
- travailleuse d'intérieur : du 10e au 18e jour, l'ouvrière s'occupe indifféremment :
- de la mise en réserve des récoltes (pollen et nectar), elle est magasinière,
- de la ventilation de la colonie, elle est ventileuse et contribue à l'évaporation de l'eau contenue dans le nectar qui se transforme en miel
- de l'operculation des alvéoles,
- de l'entretien : nettoyage, rejet à l'extérieur des corps étrangers, des individus morts et mal formés, calfeutrage des fentes avec de la résine récoltée sur certains bourgeons : la propolis. Pendant cette période, les jeunes ouvrières apprennent à s'orienter à l'extérieur et à retrouver leur colonie.
Alvéole en cire - cirière : les glandes situées sous l'abdomen peuvent sécréter de la cire à partir du 21e jour. La cire apparaît sous forme de petites plaques entre les quatre derniers segments de l'abdomen. Les ouvrières cirières la malaxent à l'aide de leurs mandibules et travaillent alors en groupe à l'édification des nouveaux alvéoles.
- gardienne et rappeleuse : c'est aussi vers le 18e jour que l'ouvrière devient capable de défendre l'entrée de la colonie ou bien d'assurer l'expulsion des mâles devenus inutiles. C'est à ce moment qu'elle peut en relevant son abdomen et en battant des ailes, émettre des odeurs (grâce aux glandes de Nassanov) qui assurent l'orientation des plus jeunes ouvrières, elle assure alors la fonction de rappeleuse. Ce sont également des ouvrières âgées de trois semaines qui soignent et nourrissent la reine.
- butineuse : à partir du 20e jour et jusqu'à sa mort, l'ouvrière participe à la récolte du nectar et du pollen. Elle visite les fleurs, suce le nectar qu'elle transporte dans son jabot avant de le régurgiter. Dans le jabot, le nectar subit un début de digestion qui contribue à le transformer en miel.

Abeille butineuse

Il faut butiner environ 5 500 000 fleurs pour obtenir un kilogramme de miel. Suivant les besoins, elle récolte aussi du pollen. Avec ses mandibules, elle broie alors les anthères des étamines puis, grâce à l'adaptation de ses pattes postérieures, avec ses brosses, elle rassemble les grains de pollen en une grosse pelote qu'elle place dans la corbeille où de longs poils la maintiennent. À son retour, la butineuse dépose elle-même sa récolte ou la confie à une magasinière.
C'est aussi à son retour qu'elle indique à ses compagnes, par des danses, la distance et la direction de sa zone de récolte. D'autre part, l'odeur dont l'abeille est imprégnée renseigne les autres sur l'espèce des fleurs butinées.
Une observation attentive d'une colonie montre cependant qu'en temps normal un grand nombre d'abeilles ne font rien de spécial, comme une main d'œuvre en réserve procurant à la colonie une faculté d'adaptation.

Consommatrice de pollen et de nectar les abeilles participent au transport du pollen des fleurs qu'elles visitent et assurent ainsi la pollinisation de nombreuses espèces de plantes à fleurs sauvages ou cultivées. Elles sont particulièrement utiles dans les vergers ou même parfois pour assurer la pollinisation dans des cultures sous serres. Étant des insectes, elles sont parfois sensibles aux traitements phytosanitaires utilisés pour lutter contre certains ravageurs. À ce titre, leur bonne ou mauvaise santé peut être considérée comme un bon témoin de la qualité des pratiques agricoles et de leurs conséquences sur le milieu naturel.

« Si l'abeille venait à disparaître, l'homme n'aurait plus que quelques années à vivre ». Cette citation attribuée à Albert Einstein illustre l'interdépendance des espèces. L'ensemble des pollinisateurs (essentiellement les insectes mais aussi certains mammifères et oiseaux) assurent la reproduction de 80% des espèces végétales, parmi lesquelles se trouvent près de 35% des ressources alimentaires mondiales.

Source Wikipédia.

Bourdons:



Les bourdons sont des insectes sociaux ou solitaires qui ressemblent aux abeilles mellifères. Ce terme désigne en premier lieu les espèces du genre Bombus mais il s'applique facilement aux plus gros membres de la famille des Apidae. Cependant comme tout nom vernaculaire, la différenciation n'est pas toujours précise, et les termes d'abeille et de bourdon peuvent être attribués à la même espèce suivant les traditions, c'est ainsi que l'abeille charpentière (xylocope) est également appelée Bourdon noir.

Généralement, les bourdons ne sont pas des insectes agressifs. Ils ne piquent que par autodéfense quand ils se sentent menacés ou quand on dérange leur ruche. En piquant, un bourdon injecte une certaine quantité de venin à l'aide de son dard. Seuls les bourdons femelles (reine et ouvrières) possèdent un dard, les bourdons mâles n'en ont pas. Contrairement aux abeilles, le dard des bourdons n'est pas dentelé. Ils peuvent le retirer et piquer plusieurs fois sans que leur abdomen se déchire. Chez la plupart des gens, une piqûre de bourdon cause une réaction locale. Une minorité développe une réaction allergique.

Du fait de leur poids, leur bourdonnement grave est caractéristique.

Source Wikipédia


et ils en existent bien d'autre flower

**********************************
"Les animaux, eux, ont une pureté que l'homme a définitivement perdue."
Brigitte Bardot
"Le jour viendra où les personnes comme moi regarderont le meurtre des animaux comme ils regardent aujourd'hui le meurtre des êtres humains."
Léonard De Vinci

Vive pondeuses
avatar
Gregpoule
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Age : 19
Messages : 1337
Date d'inscription : 04/06/2017
Pays et Ville: : Pas-De-Calais, France

Revenir en haut Aller en bas

  • 2

Re: Familles des Hyménoptères et cie

Message  poule soie le Ven 10 Aoû 2018 - 0:21

Bravo pour cet article qui me parait intéressant, je vais le lire tranquillement demain.
Dernièrement j'ai été piquée par deux guêpes, normalement j'aurais dù prendre des médicaments car je suis asthmatique et allergique aux piqures mais je n'étais pas chez moi, j'ai aussitôt appliqué un gant mouillé avec une eau très très chaude (à la limite d'être supportée), cela a eu pour effet d'inhiber le venin, (c'est un truc qu'on m'avait donné), en effet je n'ai pas gonflé et je n'ai pas eu mal, juste un peu de démangeaison seulement quelques heures plus tard que j'ai calmée avec de l'eau super chaude.
avatar
poule soie
Membre Fidèle
Membre Fidèle

Féminin Age : 58
Messages : 494
Date d'inscription : 10/10/2014
Pays et Ville: : France

Revenir en haut Aller en bas

  • 3

Re: Familles des Hyménoptères et cie

Message  Emji le Ven 10 Aoû 2018 - 9:33

Tu nous proposes toujours des sujets intéressants .Merci pour tout ce travail de recherche ,Gregpoule .
avatar
Emji
Modératrice
Modératrice

Féminin Messages : 10711
Date d'inscription : 16/03/2013
Pays et Ville: : Midi-Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

  • 4

Re: Familles des Hyménoptères et cie

Message  Gregpoule le Ven 10 Aoû 2018 - 12:00

@poule soie a écrit:Dernièrement j'ai été piquée par deux guêpes, normalement j'aurais dù prendre des médicaments car je suis asthmatique et allergique aux piqures mais je n'étais pas chez moi, j'ai aussitôt appliqué un gant mouillé avec une eau très très chaude (à la limite d'être supportée), cela a eu pour effet d'inhiber le venin, (c'est un truc qu'on m'avait donné), en effet je n'ai pas gonflé et je n'ai pas eu mal, juste un peu de démangeaison seulement quelques heures plus tard que j'ai calmée avec de l'eau super chaude.

Poule soie Merci beaucoup, et C'est vrai que c'est vraiment douloureux une piqure de guêpe et c'est vrai ça démange beaucoup, mais d'après les médecins, seulement 2% de la population mondiale, serait allergique à ces piqures.

Je me suis fait déjà piquer aussi, et c'est très douloureux, au moins 5 piqures car j'ai marcher sur leur nid, à l'hôpital, ils m'ont répondu que j'ai eu de la chance de m'en sortir. J'ai eu un antibiotique et une crème qui évite les démangeaisons.


@Emji a écrit: Tu nous proposes toujours des sujets intéressants .Merci pour tout ce travail de recherche ,Gregpoule .

Merci beaucoup @Emji pouce haut

**********************************
"Les animaux, eux, ont une pureté que l'homme a définitivement perdue."
Brigitte Bardot
"Le jour viendra où les personnes comme moi regarderont le meurtre des animaux comme ils regardent aujourd'hui le meurtre des êtres humains."
Léonard De Vinci

Vive pondeuses
avatar
Gregpoule
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Age : 19
Messages : 1337
Date d'inscription : 04/06/2017
Pays et Ville: : Pas-De-Calais, France

Revenir en haut Aller en bas

  • 5

Re: Familles des Hyménoptères et cie

Message  pirouette le Ven 10 Aoû 2018 - 17:04

Merci à toi poule soie pour cette astuce c'est bon à savoir Bravo1 je suis aussi asthmatique mais je ne sais pas si je le suis aux piqûres de guêpes car je n'ai jamais eu encore à faire à elles je suis allergique aux acariens mais sait'on jamais

Ma grand mère disait qu'il fallait se frotter avec feuilles de plantes différente encore faut'il en avoir sous la main  le vinaigre aussi soulage bien

Merci Beaucoup Gregpoule pour ton article très intéressant j'adore les abeilles et bourdons il y en à pleins qui viennent sur mes lavandes ils ne piquent pas si on les laisse tranquille par contre les guêpes je m'en méfie elles sont plus agressive par contres je n'en ai pas vu cette année en comparaison de l'année dernière ou il y en avait pas mal,le pire c'est quand on fait des grillades et merguez la viande les attire se sont des carnassières

**********************************
Poussin2 ""Le bonheur est une petite chose que l'on grignote assis par terre au soleil "" Poussin1

pirouette
Compte désactivé par l'administration

Féminin Age : 68
Messages : 431
Date d'inscription : 12/08/2016
Pays et Ville: : Apprieu 38

Revenir en haut Aller en bas

  • 6

Re: Familles des Hyménoptères et cie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum